Ma pratique

La loi de l’hormèse

Le quotidien est stressant, conditionné à un rythme effréné, déconnecté du rythme naturel, nous devons bien souvent cumuler des situations de vie parfois compliquées avec des pressions professionnelles et/ou familiales, additionnées d’actualités bien trop souvent anxiogènes.

Généralement, afin de nous détendre nous utilisons divers moyens : un bon verre de vin et un bon repas entre copains, au mieux un peu d’exercice, un roman d’aventure, un peu de musique, etc.

Les plus alertes pratiquent des techniques de respiration, de la méditation pleine conscience ou bien des massages et bien d’autres choses encore.

Cependant, même si ces techniques (toutes vraiment très utiles) amènent une détente pour le corps et l’esprit, leurs effets sont limités. Et pendant ce temps, nous passons à côté d’un des moyens les plus puissant pour modifier notre capacité de résilience face au stress et ainsi progresser véritablement en santé.

Car en-effet, diminuer notre niveau de stress est inutile si nous ne renforçons pas notre capacité d’adaptation face à celui-ci. En réalité, le stress à une juste dose permet d’activer de renforcer notre corps et notre esprit face à ce même stress. Ce principe s’appel :

l’hormèse

on le défini de la façon suivante :

Tout organisme vivant une sollicitation ne dépassant pas sa capacité d’adaptation, voit cette dernière s’améliorer lors de la phase de repos qui suit.

Loi de l'hormèse

L’hormèse est un processus par lequel des êtres vivants sont stimulés par de faibles doses d’un agent stresseur devenant nocif lorsqu’administré à haute dose. Cette stimulation est considérée comme « hormétique » car elle a finalement des effets positifs pour cet être vivant, notamment une meilleure résistance à un stress ultérieur qui pourra aussi être plus élevé.

Le stimulus de stress provoque des réponses adaptatives au niveau cellulaire. Une incroyable machinerie moléculaire est enclenchée pour prévenir des effets nocifs de ce dernier mais également pour offrir une meilleure résistance à une prochaine exposition mais aussi une multitude d’autres bienfaits.

Friedrich Nietzsche disait :

« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort »

Cette citation s’aligne d’ailleurs parfaitement avec le principe de l’hormèse.

Les bienfaits

L’ utilisation de l’hormèse a plusieurs bienfaits, en voici quelques-uns :

  • Améliore le système immunitaire,
  • Diminue l’inflammation,
  • Diminue le stress oxydatif,
  • Améliore la résistance au stress,
  • Favorise la perte de poids,
  • Diminue la résistance à l’insuline,
  • Améliore la santé cardiovasculaire,

L’hormèse est une loi formidable de la nature. Si elle est pratiquée correctement, elle peut prévenir ou ralentir les processus favorisant la maladie, elle peut améliorer les performances physiques et mentales, voire augmenter la longévité.

Pratiquer l’hormèse

Sa pratique est simple, il suffit d’intégrer des stimuli dans votre quotidien à une juste dose et de se reposer.

Par exemple :

  • Sauter un ou plusieurs repas (jeûne intermittent),
  • Prendre un douche froide le matin ou se baigner dans un lac en montagne,
  • Utiliser un sauna ou prendre un bain hyperthermique,
  • Pratiquer des techniques respiratoires simulants le manque d’oxygène en altitude (respiration intermittente),
  • Pratiquer de l’exercice à haute intensité pendant un temps très court (HIIT),

D’autres pratiques peuvent s’ajouter à cette liste, il suffit que celle-ci soit courtes et intenses (dans sa capacité d’adaptation) et suivi d’une période d’intégration.

Mon expérience

Après quelques mois de pratique, l’hormèse m’a déjà permis de me reconnecter à mes sensations corporelles, de devenir un peu plus sensible à mes limites pour savoir quand je peux me mettre dans « le rouge » ou savoir quand je dois me reposer.

A travers le mouvement et les bain froids en pleine nature, mon esprit est plus apaisé. Je suis moins frileux, je crains moins les chaleurs extrêmes.

Aussi, en renforçant ma capacité d’adaptation, mon besoin de confort « à tout prix » diminue, je suis aussi plus flexible par rapport à mes anciennes habitudes de vie.

Bien que les sensations accompagnants la pratique ne sont pas nécessairement confortables, les bénéfices génèrent à l’opposé un tel niveau de bien-être, de santé et de bonheur, que cela me donne une facilité grandissante à dépasser ma réticence à l’inconfort.

En fait, je me sens « Vivant » ! Tout simplement.

Si vous aussi vous souhaitez vous renforcer, n’hésitez à me contacter pour plus d’informations sur l’accompagnement que je propose.

D’autres articles vont suivre sur mes différentes pratiques de l’hormèse. Restez connecté, prenez soin de vous et bonne hormèse à tous !

Pour en savoir encore d’avantage, je vous invite à visionner le film « Vivante » d’Alex Ferrini.

« Un film qui s’inspire de la loi de l’hormèse pour nous éveiller à la beauté, la perfection du vivant. Nous ne sommes pas des machines ! Nous sommes vivants ! Un film qui nous invite à nous remettre en mouvement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 2 =