Bain froid

Comment pratiquer l’exposition au froid ?

Pour bénéficier des bienfaits de l’hormèse, listés dans mon précédent article ici, grâce à l’exposition au froid, l’endroit le plus évident pour commencer est la douche, il serait trop difficile de passer directement à des bains glacés, mais si vous vous consacrez entièrement à cette pratique, vous y parviendrez rapidement. Au fur et à mesure que vous progresserez dans les étapes des exercices du froid, vous commencerez à comprendre le corps à un niveau plus profond.

Douche froide après une douche chaude

Terminez votre douche ou votre bain par 30 secondes à 2 minutes de douche froide.

  1. Prenez votre douche normalement puis commencez à réduire la température progressivement. Idéalement vous chercherez à obtenir une température à 20 °C et à expérimenter cette sensation pendant quelques minutes.
  2. Commencez à arroser vos pieds d’eau froide et remontez doucement vers le haut du corps.
  3. Pendant tout le processus d’exposition au froid, détendez les épaules et essayez de contrôler votre respiration, elle doit être calme et profonde. Évitez de retenir votre respiration (apnée) et allongez l’expiration (soufflez longuement et calmement).
  4. Pensez aux bienfaits que le froid procure à votre corps et aux bénéfices pour votre santé.

Ceci doit être une adaptation progressive, une fois que vous êtes habitué à une température la plus basse possible, vous pouvez passer aux étapes suivantes.

Douche écossaise

Grâce à son effet sur la circulation sanguine et lymphatique, la douche écossaise est très bénéfique. Pour cela, vous alternez entre 10 à 30 secondes d’eau chaude et 10 à 30 secondes d’eau froide. Continuez pendant 2 à 5 minutes, en fonction du temps dont vous disposez pour prendre une douche. Et, terminez toujours par le froid.

Douche froide

Avant même de commencer, votre température corporelle peut déjà chuter à cause de votre mental qui va anticiper le stress. Respirez naturellement et vous serez en mesure d’orienter votre conscience vers l’adaptation et la régulation du système nerveux autonome. Le fait de ne prendre qu’une douche froide sans douche chaude vous conditionne à supporter le froid pendant de plus longues périodes et apprend à votre corps à générer sa propre chaleur pendant et après la douche. Quand vous sortez d’une douche froide, votre peau est encore humide et froide. Au lieu de vous sécher immédiatement, essayez de laisser l’eau s’évaporer d’elle-même.

Vous n’êtes pas obligé de le faire tous les jours, mais essayez d’en prendre une au moins deux à trois fois par semaine, surtout si vous n’avez pas accès à un bain froid.

Bain froid

Vous pouvez faire un bain dans un lac, un ruisseau, un étang ou dans la mer.  Autrement, remplissez votre baignoire d’eau froide mais ajouter des glaçons ou de la neige dans cette eau peut s’avérer peu pratique et coûteux si vous devez le faire fréquemment. Vous pouvez également utiliser un congélateur que vous remplirez d’eau.

Échauffez-vous au préalable, le corps doit être chaud avant de rentrer dans l’eau.

  1. Pratiquez une respiration calme et profonde avec de longues expirations en y ajoutant des visualisations. Visualisez la chaleur générée dans votre corps juste avant d’entrer. Allez dans un endroit chaud avec vos pensées. Vous pouvez pratiquer la respiration du yoga toumo, dont vous trouverez le protocole ci-après.
  2. Immergez-vous dans l’eau froide et restez aussi longtemps que vous vous sentez bien.
  3. Restez au moins 2 minutes pour que les adaptations se mettent en place. Si vous ressentez une douleur ou un malaise, il est temps de sortir.

La respiration toumo

Toumo signifie « feu intérieur ». Cette technique est utilisée pour expérimenter la production de chaleur dans l’eau glacée, la neige ou la fraîcheur de l’air en hiver, selon une tradition tantrique tibétaine. Elle vise à activer l’énergie du feu intérieur, au niveau du chakra du nombril ou du hara des Japonais. Dans cette zone digestive, où nous brûlons les aliments, il y a un potentiel considérable d’énergie. Il est possible d’y produire de la chaleur avec l’air inspiré. La technique du toumo active cette énergie calorifère et la fait circuler dans le corps, à l’aide de respirations, de rétentions et de visualisations.

respiration toumo
Visualisation de la respiration toumo
  1. Inspire : On inspire l’air en imaginant que c’est de l’énergie, de la chaleur dans le corps. On visualise cette chaleur pénétrer par les 2 narines.
  2. Rétention : Poumons pleins, il faut déglutir pour faire passer cette énergie de feu dans le ventre. Visualisez un soleil, un feu intense, une boule d’énergie ou une spirale de lumière.
  3. Montée : Faites remonter l’énergie par la colonne vertébrale, en visualisant ce feu jusqu’à l’envie d’expirer.
  4. Explosion : Visualisez, à l’expire, une explosion qui se diffuse dans tout le corps. Vous pouvez sentir à ce moment-là une vague de chaleur et des picotements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × quatre =